Aller au contenu principal du site
0 0

Votre panier est vide

Macérat huileux

Huiles Essentielles

9,50 €

Les macérats huileux, comment et pourquoi les utiliser :

Arnica (fleurs) :
 

Contusions, coups, bosses
Hématomes (bleus), ecchymoses, œdèmes
Troubles musculaires et articulaires, entorses, rhumatismes, arthrose Inflammations de la cavité orale et de la gorge (bronchite, extraction dentaire...)
Pâleur du visage
Soin des cheveux et du cuir chevelu
Phlébite superficielle, varices, jambes lourdes

 

Calendula (fleurs de souci) :
C’est le macérât le plus connu et peut être aussi le plus utilisé en raison de sa polyvalence et de sa douceur (soins cutanés des bébés et peaux sensibles)

Anti-inflammatoire puissant, cicatrisant et aseptisant
Reconstituant et revitalisant
Adoucissant, apaisant les irritations : gerçures, crevasses, engelures, petites plaies, feu du rasoir, psoriasis, eczéma, ulcère, plaie de lit
Brûlures, coups de soleil
Douleurs, démangeaisons, urticaire, piqûres d'insectes
Peaux fragiles, sèches, rugueuses, qui tiraillent,
Peaux réactives
 

Hélichryse :

En application locale en macérât huileux, pour résorber les hématomes.

L’hélichryse, lorsque vous l’appliquez localement, va faciliter la résorption de l’hématome. Elle va aussi permettre la régénération des tissus abîmés. Vous avez une belle association à faire ici avec l’arnica, vous pouvez mélanger les deux macérats huileux 50/50 et appliquer sur la zone en question. D’une manière générale, le macérât huileux d’hélichryse a des propriétés réparatrices et antioxydantes pour la peau.

Réparatrice : agit sur une peau déjà abîmée – si vous avez des irritations, inflammations de type eczéma, etc.
Antioxydante : qui protège contre les dommages futurs.

Elle freine l’éclatement de ces petits vaisseaux sanguins qui sont responsables des rougeurs.

 


Choisissez